Les types de yogourt

La famille du lait

Contenu de l'article

Brassé, grec, probiotique, prébiotique… Les types de yogourt sont de plus en plus nombreux ! Voici comment s’y retrouver.

BRASSÉ

Il s’agit probablement du type de yogourt le plus connu. Moins épais que le yogourt grec, le yogourt de type « brassé » est aimé pour sa texture uniforme dans des mélanges fruits-granola ou même dans un smoothie.

GREC

Sa texture épaisse et onctueuse est attribuable à sa méthode de fabrication, qui consiste à retirer le liquide du yogourt brassé. Ce procédé, nommé « égouttage », fait du yogourt grec un concentré de protéines, car il est moins dilué que le yogourt brassé. Autre fait intéressant : le yogourt grec a tendance à mieux réagir à la chaleur, ce qui fait de lui un allié en cuisine du déjeuner au souper (sans oublier les desserts).

DE TYPE BALKAN

Sa texture ferme, qui rappelle d’ailleurs celle du yogourt grec, est obtenue grâce à la préparation de lait de culture chauffée, qui est ensuite versée dans des contenants puis incubée sans être brassée. On le déguste tel quel ou dans nos recettes chaudes ou froides.

PROBIOTIQUE ET PRÉBIOTIQUE

Le yogourt probiotique contient des micro-organismes vivants pouvant avoir des effets bénéfiques sur notre organisme, surtout pour la santé intestinale et celle du système immunitaire. Pour leur part, les prébiotiques contiennent de l’insuline, un ingrédient permettant aux probiotiques de mieux faire leur travail.

SKYR

Fabriqué selon la tradition islandaise, ce yogourt a une épaisseur similaire à celle du yogourt grec. Toutefois, son goût est plus doux et moins acide.

KÉFIR

Grâce au processus de fermentation de levure, le kéfir contient des probiotiques sous un goût légèrement plus prononcé et piquant, ce qui fait de lui un ingrédient indispensable pour sauces et vinaigrettes.

GLACÉ

Proche de la crème glacée, le yogourt aromatisé et sucré est congelé, souvent additionné de sucre et d’arômes. Contrairement à la plupart des autres yogourts, il ne contient pas de cultures bactériennes vivantes en raison du processus de congélation.

Pour chaque type de yogourt énuméré ci-haut, sachez qu’il peut exister des versions allégées, sans gras, sans sucre, réduites en sucre, sans lactose, biologiques, aromatisées, sans gélatine… Il y en a vraiment pour tous les goûts.

SON UTILISATION EN CUISINE

Avec son apport en calcium et en protéines et son vaste éventail de pourcentages de matières grasses, le yogourt a su se tailler une place de choix en cuisine. Le type de yogourt utilisé dépend simplement de ce que l’on souhaite accomplir.

VINAIGRETTES ET TREMPETTES

Si l’objectif est d’obtenir un résultat onctueux, mais moins riche, on opte pour un yogourt faible en matières grasses, qui offre une texture crémeuse. Le yogourt grec à 0 % de matières grasses est alors un candidat idéal.

SAUCES ET PLATS CHAUDS

Les yogourts contenant davantage de matières grasses réagissent mieux à la chaleur. C’est pourquoi on remplace souvent la crème ou la crème sure par du yogourt grec contenant au moins 2 % de matières grasses dans les plats demandant de la cuisson. Important à savoir : limitez le choc thermique du yogourt en y incorporant un peu de sauce avant de l’ajouter à la recette. Cela évitera la formation de grumeaux.

GÂTEAUX ET MUFFINS

À volume égal, le yogourt brassé est un parfait substitut au lait dans vos recettes. Si vous voulez cuisiner avec le yogourt grec, il est préférable de le diluer avec un peu d’eau avant de le mesurer puis de l’ajouter à vos recettes de muffins ou de gâteaux. Vous pouvez même opter pour des yogourts aromatisés afin de varier les résultats.

APPORT EN PROTÉINES

Dans ce cas-ci, la question ne se pose pas : on opte pour le yogourt grec ! Sa teneur en protéines est jusqu’à deux fois plus élevée que celle du yogourt régulier. Une idée : ajoutez-en à votre préparation de crêpes et faites-en un déjeuner plus protéiné.

Explorer d’autres sujets