Tout sur le lait de poule
 Retour Retour
Lait  

Tout sur le lait de poule


Les historiens ne s’entendent pas sur les origines du lait de poule (mais ça ne vient pas d’une poule, ça on est certains). Si on se fie à l’histoire la plus commune, ce lait serait une variante du « posset », une boisson datant de l’époque médiévale en Angleterre. Il s’agissait à l’origine d’un remède médicinal à base de lait chaud, de crème, de bière (ou de sherry), de sucre et des quelques épices, qui était utilisé pour contrer ce qu’on appelait alors « le frisson » (en gros, la grippe, la fièvre et le rhume aujourd’hui).

Au 13e siècle, les moines et les nobles ont commencé à boire ce « posset » avec des œufs et des figues dans une petite tasse en bois appelée « nog ». Le nom « eggnog », une combinaison de « egg » (œuf) et « nog », est dès lors apparu pour désigner cette mixture particulière. Avec l’ajout de ces ingrédients plus luxueux, le lait de poule cesse également d’être utilisé comme remède médicinal et devient plutôt une boisson d’occasion, consommée pour se revigorer pendant l’hiver. C’est probablement aussi autour de ce moment qu’on commence à l’appeler « lait de poule » en français - une traduction plutôt créative pour refléter le mélange de lait et d’œufs.

Il arrive en Amérique au 18e siècle avec les colons anglais, qui remplacent le sherry par du rhum, plus facilement accessible - devenant ainsi le classique du temps des Fêtes tel qu’on le connaît aujourd’hui, de ce côté-ci de l’Atlantique.

Comment faire une base classique de lait de poule

Pas besoin d’attendre Noël pour boire le fameux lait de poule! Une journée froide suffit. Sauf qu’en dehors de la saison des Fêtes, vous devrez peut-être vous passer du lait de poule commercial et plutôt faire vous-même une base de lait de poule maison incroyable. Comment? Vous devez vous munir de :

  • 4 jaunes d’œufs,

  • ½ tasse (125 ml) de sirop d’érable,

  • 1 ½ tasse (375 ml) de lait 3,25 %

  • ½ tasse (125 ml) crème à cuisson 35 %

  • Noix de muscade, fraîchement râpée,

  • 1 c. à thé (5 ml) d’extrait de vanille pur

  • Pour la version alcoolisée, vous aurez besoin de ⅓ tasse (85 ml) de brandy ou de rhum épicé.

Commencer par fouetter les jaunes d’œufs avec la moitié du sirop d’érable puis, dans une casserole à feu moyen-élevé, porter le lait, la crème et le reste du sirop d’érable presque à ébullition. Retirer avant que le liquide ne se mette à bouillir (au risque de brûler votre lait ou de faire déborder le mélange). Verser le lait chaud sur les jaunes d’œufs, tout en fouettant l’appareil pour tempérer les œufs.

Transvaser la mixture dans la casserole et ajouter la noix de muscade. Vous devrez faire cuire la préparation à feu doux pour l’épaissir, jusqu’à ce qu’elle couvre le dos d’une cuillère. Retirer du feu, ajouter le brandy ou le rhum, et l’extrait de vanille et mélanger. Ne reste plus qu’à filtrer dans une passoire fine ou au chinois et à verser votre lait de poule dans un grand pot en verre hermétique (type pot Mason) et le tour est joué!

Pour déguster votre base de lait de poule froid, simplement réfrigérer une nuit et ajouter des glaçons avant de vous sucrer le bec.

Comment l’utiliser autrement

La beauté du lait de poule, c’est qu’il peut rehausser les meilleurs délices sucrés! Pourquoi ne pas s’éclater en remplaçant le lait d’un café latté ou d’un milkshake chaud au fudge, à l’érable et aux pacanes par votre base de lait de poule? Pour les puristes, vous pouvez simplement remplacer le sucre par du sirop d’érable dans votre base grâce à notre recette.

Sinon, votre lait épicé peut faire une apparition dans le mélange de vos beignets au four ou peut servir de glaçage pour votre gâteau ou vos galettes à la mélasse, et plus encore! On peut aussi facilement se gâter en trempant des biscuits au pain d’épice (ou les classiques biscuits aux pépites de chocolat) dans le lait de poule.

Bref, ce lait est un incontournable du temps des Fêtes (et de votre quotidien aussi, pourquoi pas)!


Articles similaires