Lucienne Goldman

demande :

Est-ce qu’il y a du pus dans le lait?

Des tests stricts sont prévus à la ferme et permettent de s’assurer de la qualité du lait.

Une réponse de :

Annie Daignault

Médecin Vétérinaire, I.P.S.A.V.

Des tests stricts sont prévus à la ferme et permettent de s’assurer de la qualité du lait.

Non, le lait de consommation ne contient pas de pus. Si la vache est atteinte d’une infection et doit recevoir des antibiotiques, son lait ne peut être mis au réservoir; il doit être jeté. Des tests stricts sont prévus à la ferme et permettent de s’assurer de la qualité du lait en ce qui a trait aux résidus de médicaments.

Des échantillons sont prélevés et testés pour s’assurer qu’ils répondent aux normes pour les bactéries, les cellules somatiques et les sédiments. Le lait provenant d’une glande mammaire saine (pis de la vache) contient des cellules somatiques qui sont surtout des globules blancs comme les lymphocytes, les neutrophiles et les macrophages. Ce sont les gardiens du pis. S’il y a une infection dans le pis, la quantité de globules blancs augmente, donc le comptage des cellules somatiques (CCS) augmente aussi. Le CCS sert de marqueur pour la santé mammaire de la vache et du troupeau. Les normes actuelles pour le CCS du réservoir sont 400 000 cellules/ml et des échantillons sont maintenant analysés à chaque livraison de lait.

Lors d’une mammite, le lait de la vache est souvent d’apparence différente. Évidemment, ce lait anormal est jeté jusqu’à ce que le lait de la vache redevienne normal (et sans résidus médicamenteux). Dans les rares cas graves, la vache peut faire de la fièvre, avoir une infection sanguine et devoir être traitée pour toxémie. Ce lait est jeté et la vache doit être traitée. Un échantillon de lait peut être envoyé au laboratoire pour identifier la bactérie responsable de la mammite.

À la ferme, un dispositif semblable à un filtre est situé à l’entrée du réservoir pour retenir le lait anormal (grumeleux) ou autres débris qui pourraient se retrouver dans le système de traite. Il sert également de signal d’alarme aux producteurs pour vérifier à nouveau la santé mammaire de leurs vaches si le lait anormal n’a pas été détecté avant la traite.

Le pus est une substance jaunâtre ou verdâtre produite par un tissu corporel infecté, consistant en une quantité de globules blancs morts et de bactéries avec des débris tissulaires et du sérum. On le retrouve la plupart du temps dans des boutons cutanés ou dans un abcès, mais non libre dans un autre fluide corporel comme le lait.

Sources : - www.lait.qc.ca/Bibliotheque/Autredocument/Criteres_Qualite_FR.pdf - http://lait.org/la-ferme-en-action/la-qualite-du-lait/ - https://www.medvet.umontreal.ca/rcrmb/fr/page.php?p=104&tm=i


Partager sur

À QUEL POINT CETTE RÉPONSE VOUS A ÉTÉ UTILE?


    { g.item.author.image_alt }}

    Annie Daignault

    Médecin Vétérinaire, I.P.S.A.V.

    Ayant grandi avec des vaches laitières, cette aimante de la nature est passionnée par la santé, la vulgarisation scientifique et les relations humaines. Dre Annie Daignault aime révéler les enjeux de santé derrière la production animale, surtout en lien avec la santé publique. En plus de pratiquer depuis quinze ans, elle fait la rédaction d’articles dans la chronique vétérinaire de la revue Le Producteur de lait québécois et participe à la préparation d’outils de formation continue pour ses collègues vétérinaires afin de faciliter le partage d’informations en santé des animaux de la ferme. Grande consommatrice de produits laitiers de toutes sortes, Annie est votre experte en matière de santé dans le domaine laitier.

    VOUS AVEZ UNE QUESTION À POSER?

    Posez-la ici. Nous y répondrons le plus rapidement possible.

    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Veuillez entrer un courriel valide
      Ce champs est requis

    Merci!

    Nous avons bien reçu votre question. Nous nous efforçons d’y répondre dans les meilleurs délais.