Cloé Leblond

demande :

Est-ce qu'il y a de grandes différences entre le système digestif des humains et des vaches ?

Leur digestion est beaucoup plus lente que celle des humains.

Une réponse de :

Annie Daignault

Médecin Vétérinaire, I.P.S.A.V.

Leur digestion est beaucoup plus lente que celle des humains.

La différence principale entre les ruminants (comme les vaches) et les non-ruminants (comme les humains) est que les premiers sont des herbivores stricts, tandis que les seconds sont des omnivores. Les premiers ont un système digestif complexe, tandis que les seconds ont un seul estomac, car leurs aliments se digèrent plus facilement. Cependant, les vaches peuvent digérer toutes les particules végétales, même la cellulose, ce qui explique que leur digestion soit beaucoup plus lente que celle des humains.

Les ruminants possèdent trois compartiments digestifs qui précèdent leur estomac glandulaire (la caillette), l’équivalent de l’estomac humain. Ces pré-estomacs servent à digérer les végétaux, à filtrer les fibres et à les broyer. Les vaches possèdent aussi un rumen, c’est-à-dire un organe conçu pour fermenter les particules complexes des végétaux. Elles produisent beaucoup de salive en remastiquant les aliments, une activité essentielle pour maintenir le pH du rumen.

Les autres différences entre leur système digestif et le nôtre comprennent les dents et les intestins. En effet, les ruminants n’ont pas d’incisive supérieure, mais plutôt un bourrelet gingival. Il est donc impossible de se faire mordre par les dents d’en avant d’une vache. Les incisives inférieures sont toutefois très tranchantes pour leur permettre d’arracher l’herbe, et les molaires sont tout aussi puissantes, afin de broyer les petites branches.

Le petit intestin de la vache et le côlon bovin sont proportionnellement plus longs que ceux de l’humain. De plus, le caecum, l’équivalent de l’appendice chez l’humain, est important pour la digestion herbivore - il n’est pas qu’un vestige de l’évolution, comme chez nous. Le côlon bovin est aussi particulier, avec une portion spiralée, et les organes filtres sont différents par rapport à ceux des humains. Le foie de la vache est immense comparativement au foie humain et il n’est évidemment pas constitué de la même façon.

Sources :


Partager sur

À QUEL POINT CETTE RÉPONSE VOUS A ÉTÉ UTILE?


    { g.item.author.image_alt }}

    Annie Daignault

    Médecin Vétérinaire, I.P.S.A.V.

    Ayant grandi avec des vaches laitières, cette aimante de la nature est passionnée par la santé, la vulgarisation scientifique et les relations humaines. Dre Annie Daignault aime révéler les enjeux de santé derrière la production animale, surtout en lien avec la santé publique. En plus de pratiquer depuis quinze ans, elle fait la rédaction d’articles dans la chronique vétérinaire de la revue Le Producteur de lait québécois et participe à la préparation d’outils de formation continue pour ses collègues vétérinaires afin de faciliter le partage d’informations en santé des animaux de la ferme. Grande consommatrice de produits laitiers de toutes sortes, Annie est votre experte en matière de santé dans le domaine laitier.

    VOUS AVEZ UNE QUESTION À POSER?

    Posez-la ici. Nous y répondrons le plus rapidement possible.

    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Veuillez entrer un courriel valide
      Ce champs est requis

    Merci!

    Nous avons bien reçu votre question. Nous nous efforçons d’y répondre dans les meilleurs délais.