sylvain tremblay

demande :

Quels sont les bienfaits du lait pour une personne de plus de 50 ans?

Le lait est reconnu comme étant une excellente source de protéines et de calcium.

Une réponse de :

Karine Gravel

Nutritionniste

Le lait est reconnu comme étant une excellente source de protéines et de calcium.

L’alimentation peut réduire le risque de maladies liées au vieillissement

Lors du vieillissement, les besoins énergétiques diminuent graduellement, alors qu’on observe une augmentation des besoins en certains nutriments, comme les protéines, le calcium et la vitamine D.

De plus, la sarcopénie semble inévitable, c’est-à-dire une baisse progressive et généralisée de la masse musculaire, de la force et de la performance physique. Le choix d’aliments à haute densité nutritive est particulièrement de mise durant cette période de la vie, surtout que l’alimentation est un élément majeur à considérer dans la prévention de la sarcopénie. Une consommation adéquate de protéines alimentaires peut diminuer la dégradation de la masse musculaire. Les aliments protéinés incluent les œufs, les viandes et les volailles, les noix et les graines, le poisson et les fruits de mer, les produits laitiers, les légumineuses et les produits du soya. L’activité physique contribue aussi à ralentir la progression de la sarcopénie auprès des personnes âgées et à diminuer les symptômes auprès des personnes qui en sont atteintes.

La masse osseuse tend aussi à diminuer avec le vieillissement. Ainsi, un apport adéquat en calcium de source alimentaire exerce un effet bénéfique sur la santé osseuse tout au long de la vie. Une saine alimentation incluant suffisamment de fruits, de légumes, de grains entiers, de volaille et de poisson, de noix et de légumineuses et de produits laitiers faibles en gras est associée à une meilleure santé osseuse. C’est une façon de réduire les risques de développer de l’ostéoporose.

L’arthrose est une maladie qui devient plus fréquente avec l’âge mais elle n’est pas une conséquence inévitable du vieillissement. Elle peut se manifester par de la douleur et de l’inflammation dans les articulations. À ce jour, aucune preuve concluante ne suggère que certains aliments pourraient aggraver ou améliorer l’arthrose. Il est plutôt recommandé d’avoir une alimentation saine, principalement composée de fruits et légumes, sans excès de matières grasses ou de sucre. Elle doit aussi inclure suffisamment de vitamine D, que l’on retrouve notamment dans le lait, car une carence pourrait aggraver l’arthrose.

L'importance de consommer des aliments riches en nutriments augmente en vieillissant

Le vieillissement entraîne aussi un processus biologique normal appelé « sénescence ». Avec l’âge, il peut devenir difficile d’absorber certaines vitamines et certains minéraux. On peut notamment souffrir d’atrophie gastrique, qui est le rétrécissement des glandes de la muqueuse de l’estomac observé principalement auprès des personnes âgées. L’atrophie gastrique peut causer une gastrite chronique, qui est une inflammation persistante de la muqueuse de l’estomac. Ces perturbations entraînent une diminution de l’absorption de plusieurs vitamines et minéraux. Certains sont présents dans le lait et peuvent aider à combler les besoins, soit la vitamine B12, le calcium et le zinc.

Faire des choix alimentaires sains

On se souvient que dans l’édition 2007 du Guide alimentaire canadien, on recommandait aux femmes et aux hommes de plus de 50 ans de consommer quotidiennement trois portions d’aliments du groupe Lait et substituts. Le lait est reconnu comme étant une excellente source de protéines et de calcium.

Le Guide alimentaire de 2019, lui, préfère orienter les consommateurs vers des choix alimentaires sains plutôt que de recommander des portions précises d’aliments. Les aliments du groupe Lait et substituts sont maintenant inclus dans les aliments protéinés. Les experts insistent sur l’importance pour les personnes âgées de consommer des aliments renfermant du calcium à chaque repas, comme les produits laitiers.

Sources :

Bélanger M, LeBlanc MJ. La nutrition (5e édition.) 2020. Chenelière Éducation. Dhillon R.J.S. et Hasni S. Pathogenesis and management of sarcopenia. Clinics in Geriatric Medicine. 2017;33(1):17-26.

Fabiani R et coll. Dietary Patterns in Relation to Low Bone Mineral Density and Fracture Risk: A Systematic Review and Meta-Analysis. Advances in nutrition. 2019;10(2):219-236.

Gouvernement du Canada. Guide alimentaire canadien, 2019. Consulté le 6 juin 2021 : https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/

Lee Y.H. et coll. Vitamin D level in rheumatoid arthritis and its correlation with the disease activity: a meta-analysis. Clinical and Experimental Rheumatology. 2016;34:827-833.

Rolfes SR, Pinna K, Whitney E. Understanding Normal and Clinical Nutrition (10e édition) 2015. Cengage Learning.


Partager sur

À QUEL POINT CETTE RÉPONSE VOUS A ÉTÉ UTILE?


    { g.item.author.image_alt }}

    Karine Gravel

    Nutritionniste

    Docteure en nutrition, Karine Gravel est l’auteure du blogue scientifique karinegravel.com à travers lequel elle démocratise la nutrition et les comportements alimentaires. Elle y partage également son savoir en matière d’alimentation intuitive, une approche positive qui permet de manger de façon consciente et d’être à l’écoute de son corps.

    Se nourrir, se réunir, se faire plaisir sont ses mots d’ordre. Elle réussit le pari de simplifier et vulgariser la nutrition en adoptant une approche basée sur l’équilibre et la santé. Posez-lui toutes vos questions concernant les comportements alimentaires, le poids corporel et l’alimentation intuitive.

    VOUS AVEZ UNE QUESTION À POSER?

    Posez-la ici. Nous y répondrons le plus rapidement possible.

    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Ce champs est requis
    • Veuillez entrer un courriel valide
      Ce champs est requis

    Merci!

    Nous avons bien reçu votre question. Nous nous efforçons d’y répondre dans les meilleurs délais.